Repentir



Pour ces baisers bien imités

Et ces émois trop calculés

Gestes d'un corps qui a triché

Punissez moi !


Pour ces regards trop insistants

Ces caresses de doigts savants

Et ces grands mots remplis de vent

Punissez moi !


Pour ces amours bien contrefaits

Pour ces amours aussi bien faits

Ces amours faux, ces vrais méfaits

Punissez moi !


Pour tous ces vols aux sentiments

Auxquels je m'suis livré souvent

Pour toutes ces plaies aux coeurs aimants

Pardonnez moi !


Sait-on jamais ce que l'on fait

Quand l'on a tant soif d'être aimé

Que l'on oublie d'en être aimant

Comme un enfant.



C . T