Reddition


Oh ! je t'ai aimée avant de te connaître

Avant de te croiser, avant de te parler

Je t'aimais déjà peut être avant de naître

En tout cas bien longtemps avant de t'appeler.


Et pourtant que de temps sans te reconnaître

A te chercher partout, aveugle que j'étais

Alors que tu passais devant ma fenêtre

Que je ne savais pas ce que mon coeur souhaitait.


Quand mes yeux décillés t'ont vu apparaître

Que ta voix s'est ancrée fragile au fond de moi

Quand les mots ouvraient le paradis peut être

Mon coeur a combattu cette passion de toi.


Mais d'un tel amour, qui peut se rendre maître

Sans mutiler son corps, sans détruire sa vie

Oser aimer n'est pas un crime commettre

Quand l'être qui vous aime en partage l'envie.


Je t'aime d'amour, j'ai fini par l'admettre

Désormais je porte la trace de tes pas

Au fond de mon coeur, tout au fond de mon être

Je cède à ton amour, je ne résiste pas.



C . T