L'assoiffé d'azur



L'océan s'est creusé et les vagues refluent

sous le bond prodigieux de l'amoureux des nues.

L'Ossau ne descend pas, et il ne monte plus,

aux mamelles du ciel, un jour, il s'est pendu.

Et depuis lors il boit, il boit éperdument

pour gaver la terre du lait du firmament



C . T