Mouton


Applaudis, applaudis

Ceux qui gagnent beaucoup

C’est toi qui fait leur lit

Et les remplis de sous


Ils sont jeunes, ils sont beaux

Ou bien vieux fortunés

Ils regardent de haut

Tous ceux qu’ils ont bernés


Ou bien ils font semblant

Autographes à la clé

Sourires bien pensants

D’être de ton côté


Et toi qui ne crois pas

En tous ceux qui ont peu

Tu ne grandiras pas

Si l’exemple c’est eux


Applaudis, applaudis

Admire qui tu veux

Nous sommes des aigris

Des jaloux partageux.



C . T le 7 Novembre 01