Le temps d'aimer


Nous avons pris le temps

le temps de nous parler

et les mauvais moments

moururent oubliés.


Nous avons pris le temps

le temps de s'approcher

alors tout doucement

le lit s'est enchanté.


Nous avons pris le temps

le temps de nous toucher

et le désir serpent

a cessé de ramper.


Nous avons pris le temps

le temps de nous blottir

corps à corps palpitant

qui ne pouvait mentir.


Nous avons pris le temps

le temps de nous aimer

et ce jour de printemps

ne fanera jamais.


Nous reprendrons le temps

le temps de s'embrasser

le temps de s'embraser

de baisers exaltants.


Nous reprendrons le temps

le temps de caresser

le temps de s'élancer

dans le ciel éclatant.


Nous reprendrons le temps

le temps de regarder

et le temps de rêver

à l'oiseau Jonathan.


Nous reprendrons le temps

le temps de dévêtir

le temps de consentir

au désir tourmentant.


Nous reprendrons le temps

le temps de s'élancer

le temps de s'enfoncer

hors du temps pour longtemps.


Quand finira le temps

sans issue de secours

dans le noir grelottant

tout au long du parcours


Quand finira le temps

le temps de nos discours

de nos baisers brûlants

de nos mains de velours


Quand finira le temps

le temps de nos amours

nous serons bien contents

d'avoir vécu ses jours.


Mais prions que ce temps

n'arrive qu'après nous

que l'on s'aime longtemps

ici ou n'importe où.


Quand finira le temps

ce temps qui est trop court

il restera ce chant

du temps de nos amours.



C . T