Haute randonnée pyrénéenne Introduction

Commentaire 2020

Le recours aux sponsors, avides de sensationnel, d'exploits, de records, de défis, exige de biaiser la présentation du projet de traversée des Pyrénées. Puis la presse emboîte le pas, accentue ,déforme , invente des informations pour appâter les lecteurs. C'est ainsi qu'un personnage "héroïque" de fiction vient remplacer le simple marcheur au long cours. D'où mon besoin de corriger cette image fausse de sportif assoiffé de performance et de notoriété.

Ma traversée des Pyrénées en 1989 résulte d'une quête d'accomplissement de marcheur contemplatif, profondément détaché de tout esprit de compétition et d'affirmation de soi .

Avec le recul des ans, plus qu'une aventure, cette traversée m'apparaît avant tout comme une expérience méditative.

 

Commentaire 2020

Premier accroc d'organisation, qui aboutit à entamer cette traversée avec dix-huit heures de fatigue dans le corps au lieu des huit heures prévues de sommeil, sans compter le manque de temps de concentration.

Compte tenu de la taille de la première étape, c'est une erreur grossière !

 

MenuAccueil