Je vais devenir fou ...

 

 

Je vais devenir fou, si partout les nuages

accourent dans le ciel, dessinent ton visage

puis l'effacent aussitôt avant que ton image

dans mes yeux, dans mon coeur, s'imprime davantage.


Je vais devenir fou, si chaque fois le vent

me parle avec ta voix, me parle trop souvent

et se tait bien trop tôt, quand il est émouvant.

Quand il souffle tes mots, il est trop décevant !


Je vais devenir fou, si loin de ton sillage

il n'est plus de chemin, il n'est plus de paysage,

il n'est plus de destin qui ne soit une cage,

il n'est qu'un souvenir qui me prend en otage.


Voulez-vous que mes larmes remplissent les rivières,

Sur mes yeux trop gonflés qu'éclatent mes paupières ?

Voulez-vous que mon corps tombe dans la civière,

ou bien que fin brisé, il morde la poussière ?


Voulez-vous que mon coeur explose de douleur,

que mon sang répandu gaspille sa chaleur ?

Voulez-vous donc, enfin, pour croire en sa valeur,

commencer tout d'abord par en voir la couleur ?


Voulez-vous que mes yeux se ferment à jamais,

emportant pour toujours entre ses guillemets,

dans un gouffre profond ou bien sur les sommets,

ce qu'elle m'a laissé, inutile désormais ?


Sinon pourquoi, je vous le dis sans ambages,

pourquoi ne pas cesser d'un seul coup vos mirages ?

Pourquoi sans arrêt me barrer le passage,

pourquoi m'empêcher d'accéder au rivage ?


Hélas tu n'es pas là, la flûte a pris tes doigts

Les nuages meurtriers t'écrasent sous leurs poids

Et j'entends le vent fou hurler avec ta voix;

Approche ma folie, c'est la folie de toi.



C . T

 
MenuAccueil