Haute randonnée pyrénéenne Etape 4

Commentaire 2020

Estimer sa capacité de récupération et son état de forme est toujours approximatif. L'expérience m'a appris que fatigues, douleurs et courbatures augmentent durant les trois premiers jours d'une traversée, en raison d'une insuffisante récupération, puis, normalement, s'estompent au quatrième jour avant l'installation, au cinquième jour, de l'état de forme . Sinon, il faut craindre que survienne blessure ou épuisement.

L'aisance de la marche, après échauffement, étant au rendez-vous dans ce début d'étape, le moral était au beau fixe, mais le surgissement d'une douleur dans le genou gauche à mi étape, sa persistance et sa croissance jusqu'à la fin de l'étape menacent sérieusement la poursuite de cette traversée. Le moral est en berne.

MenuAccueil