Amour naissant

---

C’était le temps sans histoire

Un peu de bleu, beaucoup de gris

Fleur fanée de ne plus boire

Qu’aux bas côtés de la vraie vie

 

Ce fut bref comme un orage

Bel arc en ciel après la pluie

Arrivée sur un nuage

En moi, tu entrais à grand bruit

 

Tu fleuris toutes mes pages

Tout me ramène à toi, depuis

Coeurs épurés de tout âge

Nous renaissons à l’infini

 

Mais ton absence me hante

Et me déchire jusqu’au cri

Ce faisant creuse la pente

D’un torrent fou hors de son lit

 

Lors, j’attends l’instant immense

Où nous, coeurs et corps réunis

Pourront reprendre la danse

D’amour, de jour comme de nuit.


C . T  le 2 Avril 99