Première amie

 

 

Amis avons été

Si tôt et si longtemps

Mais peut on résister

A l’usure du temps


Tant d’hivers tant d’étés

D’automnes de printemps

Où nous sommes restés

Aux abonnés absents


Voilà les deux moitiés

D’un même cœur battant

D’une même amitié

Réunies un instant


Les traits ont trop changés

Les mots sont impuissants

Le temps a transformé

Notre amitié d’enfant.



C.T - le 04/11/06

MenuAccueil